mepifinal

Observatoires

logogecint

Présentation

L’observatoire national de lutte contre la corruption dans le secteur de la santé vise à instaurer les mécanismes « CITOYENS » de la gouvernance dans le secteur de la santé pour lutter contre la corruption dans le secteur de la santé.
L’observatoire est l’outil par excellence pour les intervenants dans le secteur de la santé, la société civile et les citoyens pour lutter contre la corruption.
L’observatoire national de lutte contre la corruption dans le secteur de la santé couvre le territoire tunisien et est doté de cinq antennes régionales à Béja, Sousse, Sfax, Gafsa et Gabes.
Les membres de l’observatoire national de lutte contre la corruption et ses cinq antennes régionales sont les représentants de nos partenaires stratégiques (Ministère de la santé, INLUCC, CNOM, CNOPT et UGTT) et des membres des associations professionnelles du secteur de la santé, les associations de la société civile, les élus municipaux et les journalistes.
L’observatoire national de lutte contre la corruption est une action du projet « Rod Bellek Al Sahtek » financé par le Middle East Partenarship Initiative, MEPI.
L’observatoire est la référence pour la lutte contre la corruption dans le secteur de la santé et agira comme un levier pour la promotion de la culture de participation citoyenne pour dénoncer la corruption dans le secteur de la santé.
  1. L’observatoire activera les mécanismes de redevabilité des intervenants dans le secteur de la santé afin de maintenir un système de gouvernance de santé viable en Tunisie
  2. L’observatoire rendra disponible les données sur la corruption dans les différents établissements du secteur de la santé en Tunisie.
  3. L’observatoire travaillera à la sensibilisation des pouvoirs publics, du secteur privé et du secteur associatif sans oublier les citoyens à lutte contre la corruption dans le secteur de la santé.
  4. L’observatoire participera à toutes activités ou événement qui aura pour finalité la bonne gouvernance du secteur de la santé en Tunisie.
  1. La transparence : l’accès, la cueillette, la production et le partage de l’information reliée au secteur de la santé en Tunisie.
  2. Responsabilité : appuyer les dénonciations par des preuves et faire attention aux accusations non fondées des intervenants dans le secteur de la santé.
  3. La participation : tous les intervenants du secteur de la santé ont leur part à faire dans la lutte contre la corruption.
  4. Engagement : toute activité ou action pour la lutte contre la corruption dans le secteur de la santé renforce le rôle des acteurs de la société civile dans la lutte contre la corruption.
  1. Gérer la plateforme de dénonciation des actes de corruption dans le secteur de la santé.
  2. Mettre à jour, périodiquement, les indices de corruption dans le secteur de la santé.
  3. Organiser des visites terrain pour collecter des informations reliées aux indices de corruption dans le secteur de la santé.
  4. Publier des rapports trimestriels sur la corruption dans le secteur de la santé en Tunisie.
  5. Former régulièrement des observateurs de lutte contre la corruption dans le secteur de la santé dans les différentes antennes de l’observatoire.
  6. Développer une relation avec les médias et les journalistes pour les informer de l’état de la corruption dans le secteur de la santé.
  7. Mettre en place la stratégie nationale de lutte contre la corruption dans le secteur de la santé
  8. Organisation des journées et des activités de sensibilisations, avec les différentes associations de la société civile ;
  9. Organisation des réunions régionales avec les parties prenantes pour lutter contre la corruption dans le secteur de la santé.
  10. Organiser des sessions de formations autour de la corruption dans le secteur de la santé destinées aux intervenants du secteur de la santé et aux citoyens.
  11. Développer un réseau associatif impliqué et actif dans la lutte contre la corruption dans le secteur de la santé.

Rapports

Rapport numéro 1

ici sous titre

Description du rapport

Rapport numéro 1

ici sous titre

Description du rapport

Rapport numéro 1

ici sous titre

Description du rapport

Actualités

Inscrivez vous à notre newsletter pour ne rien manquer.